LES YEUX DE JULIA (Los ojos de Julia)

Publié le





Quand Julia apprend la mort soudaine de sa sœur Sara, tout semble clairement indiquer qu’elle s’est suicidée. Mais Julia n’arrive pas à accepter cette version des faits et commence à passer au crible les événements qui ont eu lieu les derniers mois avant le drame. La découverte d’éléments déconcertants, en désaccord avec la personnalité de Sara, et sa rupture de contacts avec son entourage, ne font que nourrir les soupçons de Julia quant aux circonstances réelles du décès. Décidée à résoudre l’énigme de cette ultime période, Julia devient l’objet d’une singulière menace qu’aucune autre personne autour d’elle, y compris son mari Isaac, ne semble percevoir, alors même que la maladie dégénérescente dont elle souffre prend le dessus, la plongeant petit à petit dans l’obscurité. La compréhension et l’amour d’Isaac avaient jusqu’alors eu raison des attaques de cécité de Julia, mais une série d’incidents inquiétants, et toujours plus violents, menacent son équilibre, l’enfermant inexorablement dans le monde des ténèbres, à la merci de la présence terrifiante qui s’y terre...

Ma critique : Ce thriller horrifique espagnol mise tout sur l'ambiance oppressante qui y règne. Et ça marche ! Grâce à l'excellente interprétation de Belèn Rueda (L'orphelinat, Le pacte du mal), le spectateur est plongé dans une atmosphère étrange et se croit par moments dans un film fantastique. Explorant l'une des peurs les plus universelles qui soit, celle du noir et de l'obscurité, le réalisateur Guillem Morales nous embarque dans une enquête qui flirte constamment avec les genres. Les situations inquiétantes s'enchaînent, et grâce à une musique qui rend l'ambiance tendue à souhait, on se prend au jeu des devinettes. Qui est ce tueur ? Que veut-il ? Pourquoi personne ne le voit ?... Les réponses sont données à la fin après un enchevêtrement de fausses pistes. Le suspense est donc au rendez-vous et vous finirez par suspecter tous les personnages que vous croiserez lors de cette histoire, assez tarabiscotée pour nous intriguer jusqu'au bout. Vous êtes amateur de thriller qui ne joue pas la carte du sanguinolent, mais plutôt celle de l'ambiance qui fait sursauter votre petit(e) ami(e) ? Ce film est pour vous.

Date de sortie en France : 22 décembre 2010

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 27 avril 2011

Bande-annonce :



 


Publié dans THRILLER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Clovis Simard 27/07/2012 18:04

(fermaton.over-blog.com),No-18, THÉORÈME NELLIGAN. - Les yeux d'Elsa.

Clovis Simard 27/07/2012 18:04

(fermaton.over-blog.com),No-18, THÉORÈME NELLIGAN. - Les yeux d'Elsa.

Palilia 13/05/2011 19:29

tu me fais vraiment rire !on a peur rien qu'en te lisant et puis à la fin, la dernière phrase... on ne peut que rire. Je n'aime pas les films sanguinolents mais j'aime avoir peur quand je suis entourée. Las ! mon mari ronfle devant les films, j'aurai du mal à me sentir rassurée...
C'est bien tu as mis le titre en Espagnol. Ca me fait penser à un épisode de La Grande Vallée je crois où le blond très beau voulait dire une gentillesse à une Espagnole et le grand brun très beau aussi lui avait dit "dis lui : tu tienes los ojos de un cerdo".. et l'autre bourricot l'avait dit à la fille qui l'avait giflé bien sûr.
Toutes mes amitiés et grosses bises Corsu, le roi de l'interview et tu vois tu as donné des idées à quelqu'un qui doit venir te lire ! merci