JEU DE DUPES (Leatherheads)

Publié le

Jeux de dupes - John Krasinski et George ClooneyJeux de dupes - Renée Zellweger et George Clooney

En 1925, le football professionnel n'est encore qu'un sport de brutes, parrainé par des petits entrepreneurs locaux à l'usage d'un public rural des plus clairsemés. Faute de règles, les matches tournent le plus souvent au pugilat, mais nul ne s'en plaint : les tribunes sont quasi-désertes...
La pilule est d'autant plus amère pour le fringant Dodge Connolly, capitaine des "Bulldogs", qu'à la même époque, le football universitaire remplit les stades. C'est ainsi que l'étudiant Carter Rutherford est devenu l'idole des foules, qui ne se lassent pas d'admirer sa rapidité, son sens tactique, ses feintes légendaires. Et chacun se souvient que "Carter le Bolide" se fit d'abord connaître en capturant seul des dizaines de soldats allemands durant la Grande Guerre. Lorsque Dodge et son équipe sont lâchés en pleine saison par leur sponsor, les joueurs se dispersent, les uns reprenant le chemin de la mine, les autres celui des champs. Dodge, qui a consacré toute sa vie au sport, n'arrive plus à trouver le moindre emploi, faute de qualification. A bout de ressources, mais jamais à court d'idées, il gagne Chicago et persuade Carter de quitter temporairement la fac pour donner aux "Bulldogs" l'occasion de se reconstituer et, surtout, de se faire enfin un nom.
Une jeune et charmante journaliste, Lexie Littleton, se joint alors à l'équipe pour en relater les exploits...

Ma critique : Cette comédie relatant la création du football professionnel américain sur fond de romance et d'intrigue est plaisante à regarder, sans plus. Tenant surtout grâce au charme de Renée Zellweger (Retour à Cold Mountain, Le journal de Bridget Jones) et à la force de séduction de George Clooney (En pleine tempête, Intolérable cruauté), ce divertissement s'essouffle au fur et à mesure du déroulement de l'histoire. Clooney en fait des tonnes au niveau des mimiques ou lorsqu'il s'agit de chuter, mais n'est pas Cary Grant (La main au collet, Arsenic et vieilles dentelles) qui veut. Ceci dit, la reconstitution de l'ambiance de l'amérique des années 20 est réussie et la musique de l'époque renforce cette impression. Pour une soirée tranquille.

Date de sortie en France : 23 avril 2008

Bande-annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18807200&cfilm=119568.html



Publié dans COMEDIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

law dissertation titles family law 12/10/2010 12:52

great tips for me, i should share with my friends

nursing dissertation topics 12/10/2010 08:33

great idea for students,

dissertation examples 11/10/2010 08:59

great idea for students,