LA PROMESSE D'UNE VIE (The water diviner)

Publié le par corsu61

LA PROMESSE D'UNE VIE (The water diviner)
LA PROMESSE D'UNE VIE (The water diviner)
LA PROMESSE D'UNE VIE (The water diviner)

En 1919, 4 ans après la terrible bataille des Dardanelles, dans la péninsule de Gallipoli. Un paysan australien, Joshua Connor se rend en Turquie à la recherche de ses trois fils portés disparus. Malgré les barrages de la bureaucratie militaire, sa détermination ne fléchit pas. Il est d’abord aidé par la belle Ayshe, la propriétaire de l’hôtel dans lequel il séjourne à Constantinople, puis par un officier turc ayant combattu contre ses fils. Pour découvrir la vérité et enfin trouver la paix intérieure, Joshua, accompagné du Commandant Hasan, est contraint de sillonner un pays ravagé par la guerre où la frontière entre le Bien et le Mal n’est plus si nette et l’ennemi si clairement identifiable...

 

Notation : 16,5/20

 

Ma critique : Première réalisation de l'acteur Russell Crowe (Gladiator, Un homme d'exception), "La promesse d'une vie" se veut réussi, doté d'une superbe photographie et très bien interprété. L'histoire, âpre et touchante, est relatée de manière élégante, sans tomber dans le pathos outrancier ni la surenchère de scènes de batailles. Tout est soigneusement mis en place, scène après scène, dans le souci d'amener le spectateur à découvrir un pan tragique de l'histoire de la guerre des Dardanelles. Certes, cette dernière avait déjà été évoquée dans le "Gallipoli" de Peter Weir, mais cette fois, la part la plus importante est donnée aux civils, et, dans le cas présent, à un père à la recherche de ses trois fils. Intelligemment, Crowe n'omet pas de parler des souffrances également endurées côté turc, ce qui équilibre énormément l'ensemble. Un ou deux passages un peu mièvres auraient pu être évités, mais ils sont noyés dans 1h50 de bon spectacle, ce qui les fait passer comme une lettre à la poste. Attention néanmoins, certains passages sont très durs et les âmes sensibles seront mises à l'épreuve. On attend donc avec impatience la seconde oeuvre de l'australien et... wait and see !

 

Date de sortie en France : 15 avril 2015

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : Prochainement

 

Bande-annonce :

Publié dans DRAME

Commenter cet article