LA RAFLE

Publié le





1942.
Joseph a onze ans.
Et ce matin de juin, il doit aller à l'école, une étoile Jaune cousue sur sa poitrine...
Il reçoit les encouragements d'un voisin brocanteur. Les railleries d'une boulangère.
Entre bienveillance et mépris, Jo, ses copains juifs comme lui, leurs familles, apprennent la vie dans un Paris occupé, sur la Butte Montmartre, où ils ont trouvé refuge.
Du moins le croient-ils, jusqu'à ce matin de 16 juillet 1942, ou leur fragile bonheur bascule...
Du Vélodrome d'Hiver, où 13 000 raflés sont entassés, au camp de Beaune-La-Rolande, de Vichy à la terrasse du Berghof, "la rafle" suit les destins réels des victimes et des bourreaux.
De ceux qui ont orchestré.
De ceux qui ont eu confiance.
De ceux qui ont fui.
De ceux qui se sont opposés.
Tous les personnages du film ont existé.
Tous les évènements, même les plus extrêmes, ont eu lieu cet été 1942.

Ma critique : La shoah et ses atrocités font partie de l'histoire. Une histoire terrifiante, incroyable d'horreurs et de souffrances qu'il ne faut jamais oublier. Nombreux ont été les films traitant de ce sujet, et nombreux ont été des réussites. Mais il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt : faire un film sur la shoah ne veut pas dire réussir un film sur la shoah. Dans le cas de "La rafle", plusieurs choses nous empêchent de nous jeter dans cet océan de souffrance qu'à dû être la déportation. Tout d'abord, le jeu des enfants qui laisse franchement à désirer. Ensuite, les dialogues trop sirupeux et tire-larmes qui leur sont donnés de déclamer. De plus, les passages avec Adolf Hitler sont caricaturaux au possible, et le manque de rythme du film devient vite pesant. Pour finir, la réalisatrice Roselyne Bosch tire trop sur la ficelle de l'émotion, quitte à en faire énormément pour faire pleurer dans les chaumières. Tout le monde est conscient du drame qui toucha les familles juives embarquées dans cette rafle honteuse, et il n'était pas franchement nécessaire de grossir les traits à ce point. Côté interprétation, si Jean Reno (Le grand Bleu, Léon) et Mélanie Laurent (Le concert, Jusqu'à toi) s'en tirent avec les honneurs, Gad Elmaleh (Coco, Chouchou) éprouve les pires difficultés à nous convaincre. Bref, un film décevant, qui, malgré quelques points positifs (la reconstitution du Vel d'hiv, la piqure de rappel d'un évènement majeur), est loin d'être convaincant et à des années lumières de films comme "Le pianiste" ou "La vie est belle". Deux toutes petites étoiles.

Date de sortie en France : 10 mars 2010

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 07 septembre 2010

Bande-annonce : CLIQUEZ ICI !!!
 


Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

cyang 09/11/2010 09:58

asdsummer of passion and energy and romanticpink, aroused a sweet and romantic agitation. See below nine groups pink star.

Unique dissertation titles 09/11/2010 08:41

Unique dissertation titlesThis post includes all information that I have always required. Although on internet we find a lot of information but the practical information is limited which you have originated in this post.

onedresses 08/10/2010 06:01

wtyProm Dresses: Find Online fashionable prom dresses, 2011 Prom Dresses, prom gown, cheap prom dresses
bridesmaid dresses, bridesmaid gowns, cheap bridesmaid

Online Degree 21/08/2010 10:18

Great and nice post thank you.